Climat, genre et urbanisation : un film pour mieux comprendre

Les questions "genre et climat" en milieu urbain sont peu prises en compte dans les débats sur le changement climatique, que ce soit en termes d’adaptation ou d’atténuation. Genre en Action et le Development Planning Unit (UCL/Londres) ont réalisé un film pour mieux comprendre pourquoi.

Villes et genre, deux thématiques minoritaires dans les débats sur le climat

La pauvreté est renforcée par les changements climatiques, lesquels accélèrent les migrations et l’urbanisation. Réciproquement, l’urbanisation contribue aux changements climatiques, quand les habitant-e-s pauvres des villes manquent d’alternatives énergétiques par exemple. Les conflits sont un fil rouge dans certains contextes francophones en particulier, à la fois causes et conséquences des problématiques environnementales et climatiques et d’une rapide urbanisation. Dans tous ces processus, les rapports de genre (entendus comme rapports de pouvoir) sont inégaux et jouent un rôle déterminant dans la capacité des femmes à survivre, résister, s’adapter, innover.

En 2030, on estime que plus de 67% des habitant-e-s de la planète vivront en ville. Selon l’ONU, en 2030, 2 milliards de personnes vivront dans des bidons-villes soit un quart des habitant-e-s de la planète. Aujourd’hui déjà, 95% de la croissance des villes dans le monde se fait dans les pays du Sud. Cependant, la manière dont le genre, le climat et l’urbain se recoupent a été peu explorée. Les dimensions "villes" et "genre" sont peu prises en compte dans les orientations politiques sur le changement climatique, que ce soit en termes d’adaptation ou d’atténuation. Celles-ci demeurent scientifiques, techniques et rurales. Comment l’expliquer ?

Dans les programmes urbains, même si de plus en plus de femmes s’investissent dans la politique et la gouvernance locales, c’est dans leur rôle de "mères" qu’elles sont surtout ciblées (accès à l’eau et à l’hygiène). Leur absence de pouvoir (dans les sphères privées et publiques) et leur empowerment global est rarement analysé comme un enjeu majeur dans l’atteinte de la justice sociale indispensable au développement durable.

Pourtant, en milieu urbain comme en milieu rural, les femmes sont affectées (plus et différemment des hommes), cherchent et trouvent des solutions. Peu d’associations féminines se sont emparées des questions genre et climat en milieu urbain, et notamment parce qu’elles se battent sans moyens financiers et politiques réels. Il est urgent que le genre (dans sa version politique et non instrumentalisée !) de même que la dimension urbaine trouvent leur place dans les décisions et les financements pour lutter contre le dérèglement climatique, y compris dans la recherche.

Climat, genre et urbanisation : le film

Pour tenter de comprendre ces enjeux, le Development Planning Unit (DPU, University College London) et Genre en Action ont réalisé un film d’une vingtaine de minutes à partir d’entretiens menés auprès d’actrices et d’acteurs francophones, anglophones et hispanophones. L’objectif est de comparer leurs perceptions et de croiser les perspectives du monde de la recherche académique, de la recherche-action et du militantisme sur ces questions émergentes.

Le film tente de répondre à plusieurs questions : Qu’est-ce que le croisement de ces trois domaines de concentration peut apporter à notre compréhension de l’urbanisation, à la politique du changement climatique ou encore à l’égalité des femmes et des hommes ? Travailler dans ce « triangle » peut-il aider à affiner et même stimuler les revendications militantes en cours pour une réorientation des approches afin de dépasser la notion de résilience et aller vers une véritable justice climatique ? Est-ce que ce « triangle » peut nous aider à affûter les interventions stratégiques et la planification d’action stratégique dans notre « monde en voie d’urbanisation » ?

Le film explique comment le croisement de ces trois domaines peut :

  • approfondir notre compréhension de l’urbanisation, du changement climatique ou encore de l’égalité femmes-hommes ;
  • aider à affiner et même stimuler les revendications militantes en cours pour une réorientation des approches afin de dépasser la notion de résilience et aller vers une véritable justice climatique
  • affûter les interventions stratégiques et la planification urbaine dans un « monde en rapide voie d’urbanisation ».

Pour voir le film en anglais

Pour présenter ce film, le 21 octobre 2015, Genre en Action et le Development Planning Unit de l’Université UCL (Londres) ont co-organisé, à Londres, une rencontre sur le thème : "Genre, Climat et Urbanisation", avec le soutien de l’Institut Français de Londres, avec la présence de Claudy Vouhé de Genre en Action.

Réécoutez la rencontre "Genre, climat et urbanisation" du 21 octobre 2015 à Londres

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter