500 fois plus de Francophones

La 11e édition de l’Awid devrait enregistrer une augmentation de 500% de participation des Francophones. Un signe ?

« Le pouvoir des mouvements sociaux ». Tel est l’intitulé de la rencontre sud-africaine à laquelle, grâce au soutien financier de l’OIF, d’AWID, de la Coopération Suisse et du réseau Genre en Action, 44 femmes et trois hommes, tou-tes d’Afrique francophone à l’exception d’une Bulgare, participent et contribuent. Considérant que près de 2000 personnes, dont 10 Francophones, ont participé à la dernière édition du Forum à Bangkok, cette initiative va permettre une augmentation approximative du taux de participation francophone de 500%. Sans compter les Québécoises et autres Francophones, aujourd’hui non connues du palmarès.

Sans équivoque, la participation tant quantitative que qualitative des Francophones devenait un réel enjeu de cet espace de rencontre féministe international. Massivement investi par des Anglophones, pour des raisons tant historiques qu’économiques, il s’oriente désormais doucement mais à juste titre vers un partage et un croisement des analyses, témoignages, expériences, d’autant plus pertinent en Afrique. Plus qu’un élargissement d’audience, il s’agit aujourd’hui de construire les fondements d’une réelle mondialisation féministe et de tracer des pistes communes pour des changements sociaux intégrant l’égalité de genre.


Joelle Palmieri
Genre en Action

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter