8 mars : limites et opportunités en débat

Certaines réactions à l’édito du bulletin du mois de mars (Le blues du 8 mars) ont lancé le débat. Qu’en pensez-vous ? Merci de réagir !

Dans la même rubrique :

5 Messages

  • 8 mars : limites et opportunités en débat Le 08/04/07 à 00:54 , par Daouda DIOP

    Sent : Thursday, March 01, 2007

    Chère Madame Elisabeth Hofman,

    Je me suis senti bien interpellé par vos commentaires
    et remarques sur le 08 Mars ’’Journée Internationale
    de la Femmes’’, comme au paravant par votre
    classification ou monographie des types d’hommes
    relativement à leurs attitudes sur le genre. Je ma
    promets d’y revenir un jours pas très lointain.

    Vous avez posé et appelé à une réflexion devenue
    impérieuse et à mener pour élargir les perspectives de
    la célébration du 08 Mars en terme de quels acquis sur
    les nécessaires changements dans les relations qui
    existent et se nouent chaque jour à tous les niveaux
    et dans toutes les sphères de la vie publique et
    priveé entre les hommes et les femmes, pour bâtir et
    les êtres humains et le monde ; et que faire pour de
    nouvelles relations de genre fondée sur la rechereche
    de l’équité ^pour l’agalité à terme face aux
    opportunités, possibilités, produits et gains réels.

    Il me semble comme vous le suggèrez du reste, que la
    question n’a jamais été abordé lors des manifestations
    publiques organisées chaque années pour la célèbrer
    cette journée.

    C’est là une question à décloiser de certains milieux
    et cercles pour la poser et la faire porter par les
    femmes de conditions que vous évoquez.

    Ainsi, le 08 Mars sera une Journée certes de
    palidoyer, mais surtout de prise de conscience bien
    dévoilée en public pour tirer des enseignements
    partagés et largement appropriés pour des activités de
    lobbying en vue de résultats concrets et palpables
    dans la journée même, le lendemain et les prochains
    jours qui suivent immédiatement, comme des victoires
    structurantes des démarches futures de l’année en
    cours.

    Cela étant, aucours des prochaines années qui suivent
    des avancées toujours plus marquantes seront
    enregistrées et la marche vers l’égalité sera une
    réalité et non plus seulement une projection.

    En vérité, peut être depuis les années 50, le 08 Mars
    s’est soldé rarement par des ruptures positives dans
    les situations et positions des femmes.

    Comme, il ressort également de vos interrogations, les
    cécébrations du et de 08 Mars, semblent ne jamais
    mettre les relations de genre au coeur des
    problèmatiques confrontées par la société, c’est plus
    la femme ghétoïsée et parquée que l’on évoque que les
    femmes dans les champs (champs au sens de Bourdieu)
    sociaux, politiques, économiques et culturels, voire
    psychologiques de toutes les confrontations sociales.

    J’adhère à votre invite implicite et explicite à la
    fois, de mener et de célébrer le 08 Mars autour de
    votre perspective.

    Je ferai tout pour qu’il en soit ainsi dans mes
    entourages dès cette année et que cela continue pour
    les prochaines années.

    Ainsi, le 08 Mars sera un jour où homme et femmes, en
    projection des transformations qu’il y a lieu d’opèrer
    au niveau de leurs relations dans tous les
    comportements de la vie publique et privée, célébrent
    les acquis pour mieux vivre dans l’immédiat le futur
    et aussi ouvrir réellement sa contruction autre
    qu’elle ne se réalise dans l’actuel.

    Le Bulletin Genre en Action fait maintenant partie
    intégrante et à part décisive de notre nourriture.
    Vivement qu’il vive longtemps.

    Je souhaite vivement que vous même et d’autres
    réagissez à cette petite note, pour me contraindre et
    m’aider à approfondir et étayer mes hypothèses et
    propos.

    Comme vous nous y invitez.

    Célèbrons Autrement le 08 Mars.

    Daouda Diop

  • 8 mars : limites et opportunités en débat Le 08/04/07 à 01:29 , par Josette Mesplier

    Sent : Thursday, March 01, 2007 12:12 AM

    Merci Elisabeth de ta lucidité franche, sauf que si je comprends tes impatiences et tes déceptions, le 8 mars a permis et permet encore me semble-t-il de dépasser la seule image que depuis 60 ans ont nous impose : la fête des mères....
    Gardons le moral et à bientôt !

    • 8 mars : limites et opportunités en débat Le 04/07/07 à 12:25 , par steve

      la date du 8 mars revet toute son importance meme si certains s’amusent à en rire mais je pense qu’elle devrait etre pour toutes les femmes l’occasion de démontrer tout ce qu’elles font de bien pendant les autres dates et ne plus etre le jour les femmes disent c’est notre jour sans savoir pourquoi ? les femmes doivent s’approprier de cette date pour faire bouger les choses.

  • 8 mars : limites et opportunités en débat Le 08/04/07 à 01:39 , par Marie-Dominique de Suremain

    Sent : Thursday, March 01, 2007 10:05 AM

    Bonjour,

    Je viens de recevoir le bulletin de « genre en action » avec son éditorial en forme de « billet d’humeur »

    J’ai été quelque peu dérangée par le scepticisme d’Elisabeth sur le 8 mars, car il s’agit surtout de rendre visible les actions permanentes et les actrices et les quelques acteurs de ce combat. C’est souvent une opportunité de se rencontrer, d’aller voir ce que font les autres, d’apprendre sur des sujets qu’on ne connaît pas, de constater que « le canard est toujours vivant ». même si ça donne bonne conscience à ceux qui ne font rien.

    D’ailleurs un des textes mis en ligne, « les femmes en 2006 » est bien intéressant, un exemple, parmi d’autres.

  • 8 mars : limites et opportunités en débat Le 08/04/07 à 01:44 , par Anne Zelensky

    Sent : Thursday, March 08, 2007 1:40 PM

    Chère Elisabeth, moi aussi le retour rituel du 8 mars me gonfle ! Merci pour votre texte. Marre que médias et surtout femmes et féministes célebrent la grandeur et misère de la Femme ! Je propose depuis des années à mes collègues féministes de nous choisir un événement, par exemple le manifeste des 343 -
    5 avril 1971 - qui ait un sens. Et pas cette date bidon. L’année prochaine je vous propose de faire un manifeste contre le 8 mars, en reprenant l’essentiel de ce que vous écrivez. Ca vous dit ?
    http://mapage.noos.fr/anne.zelensky . Amicalement. Anne Zelensky.

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter