Genre en action

Réseau international francophone pour l’égalité des femmes et des hommes dans le développement.

Accueil > Archives > Intranet FSP genre > Consortium 1 - Tchiwara > Animation transversale genre et coordination

Animation transversale genre et coordination

dimanche 8 novembre 2009

L’animation transversale sur le genre et la coordination du programme Tchiwara constitue l’axe trois du programme et est assurée par ENDA.

3. Animation transversale sur le genre et coordination

Trois ateliers internes au consortium

Prise en charge de 24 personnes (3 personnes terrain et 1 partenaire de France par projet) pour 3 jours d’atelier et de 21 personnes (3 étant déjà sur place) pour AR avion

Ces ateliers de 3 jours serviront non seulement à la coordination administrative et au pilotage politique mais également à la formation des animateurs locaux en prise directe avec les organisations de femmes. Un temps sera également consacré à une visite locale, trois projets seront donc visités par tous de cette façon.

Lors du premier atelier, les participants identifieront des sites et projets qu’ils souhaitent visiter. (les dépenses relatives à ces visites seront incluses en partie dans les projets).

Par ailleurs l’animatrice « genre » prolongera son séjour pour rencontrer durant quelques jours des ONG dans le pays ou un pays voisin. Une séance d’échanges ou une rencontre pourra se faire à cette occasion. Le consortium cherchera également à identifier et valoriser des formateurs-trices et consultants-es locaux. Le chef de file rencontrera des organisations locales lors de ces visites pour orienter le choix des ONG de formateurs locaux qui pourraient par la suite faire d’autres interventions sur des thèmes de leur choix (voir plus bas)

Participation aux événements régionaux permettant un plaidoyer et une valorisation collective

Prise en charge d’une délégation de 8 personnes (6 terrain et 2 de France) pour 3 jours d’atelier et AR avion. Le choix des évènements (salons tel que le SIO, séminaires, contre-réunion d’ong parallèle à un sommet officiel) se fera de commun accord.

Missions d’appui aux projets par le chef de file (6)

Prise en charge des frais de mission du chef de file (1 personne) pour une mission d’appui de 7 jours auprès de chaque projet. Cela représente une moyenne de 2 missions par an dont 1 accolée à l’atelier interne annuel.
Lors de ces missions, le chef de file :
- visite les projets
- rencontre les centres de formations, les personnes ressources, les formateurs locaux.

Par rapport aux formations genre organisées à l’échelle des projets, le rôle du chef de file est :
- l’appui à l’identification des formateurs locaux
- la validation éventuelle du choix des formateurs locaux
- le briefing de formateurs locaux sur la démarche du consortium dans un souci d’harmonisation des formations organisées dans le cadre des projets avec les objectifs du FSP.

Animation du consortium

L’animatrice genre préparera en lien avec les membres du consortium les évènements et les formations. Elle collectera et fera circuler des informations. Tous les participants seront invités aussi à s’inscrire sur les news de « genre en action ».

La préparation de la première rencontre se fera en recueillant des études, recherches, personnes pertinentes sur les sujets travaillés. Le premier atelier sera donc programmé pour le mois 3, de façon à ce que tout le monde prépare aussi sa propre présentation.

Enda ouvrira une page internet spéciale, avec une partie ouverte et une partie intranet, avec des liens vers les sites de chaque membre. Tous les groupes et tous les projets devront être en ligne progressivement. Les documents de projets se trouveront à disposition en permanence.

Divers outils seront diffuser pour faciliter les compte-rendus des réunions et activités du FSP. On utilisera la video le plus possible, à la fin de chaque activité, pour enregistrer les conclusions des réunions et les décisions. Ainsi les participantes non alphabétisées pourront éventuellement avoir accès à des comptes-rendus parlés.

Ce site doit être le plus possible la (une) voix des femmes participantes.