Audit participatif de genre du BIT - un outil pour le changement organisationnel

Un audit participatif de genre est à la fois un outil et un processus. Son but est de promouvoir une intégration concrète et efficace de l’égalité des sexes aux niveaux de l’individu, de la cellule de
travail et de l’organisation tout entière.

QU’EST-CE QU’UN
AUDIT PARTICIPATIF DE GENRE DU BIT ?

Un audit participatif de genre est à la fois un outil et un processus. Son but est de promouvoir une intégration concrète et efficace de l’égalité des sexes aux niveaux de l’individu, de la cellule de
travail et de l’organisation tout entière.

Un audit de genre est essentiellement un « audit social » qui relève de la catégorie des « audits de qualité » et se distingue ainsi des « audits financiers » classiques. Il vérifie l’efficacité des
pratiques et mécanismes internes existants pour garantir l’égalité des sexes, s’assure qu’ils se
renforcent mutuellement et qu’il font l’objet d’un suivi régulier. Il établit une base de référence, identifie les lacunes et les problèmes majeurs, et recommande des moyens pour les résoudre en suggérant des améliorations et des innovations possibles. Il décrit également des bonnes pratiques pour aboutir à l’égalité des sexes.

Un audit de genre accroît la capacité collective de l’organisation à examiner ses activités dans une perspective de genre et à identifier ses forces et ses faiblesses en matière de promotion des questions d’égalité des sexes. Il vérifie et évalue les progrès relatifs accomplis sur le plan de l’intégration de la dimension de genre, contribue à l’appropriation par l’organisation des initiatives en matière d’égalité des sexes et développe l’apprentissage organisationnel en matière de genre à travers un processus :

- de constitution d’équipes

- d’échange d’informations

- de réflexion sur l’égalité des sexes

Une action de suivi des recommandations de l’audit de genre est essentielle, et c’est là que l’appropriation
de l’audit par l’unité de travail ou le service est importante pour la défense et la promotion, la mise en oeuvre et l’intensification des actions.

L’audit de genre sert souvent de point de départ à l’examen d’aspects de fond et d’aspects organisationnels
plus vastes. Plusieurs questions qui vont « au-delà des aspects de genre » sont mises en évidence, notamment la culture organisationnelle en matière d’heures supplémentaires ; les longues heures passées dans le service ; la pression des délais ; le « syndrome du rideau de perles » (lorsque les personnes ont uniquement des contacts verticaux avec leurs supérieurs et leurs homologues) ; et l’absence de structures proactives d’échange, d’apprentissage et d’adaptation. Ces éléments de la culture d’une organisation sont particulièrement défavorables à la promotion de l’égalité des sexes.

Télécharger la brochure intégrale

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter