Genre en action

Réseau international francophone pour l’égalité des femmes et des hommes dans le développement.

Accueil > Archives > Intranet FSP genre > Outils pratiques & documents sur l’intégration du genre > Outils méthodologiques genre FSP > Fiche Répartition Tâches, travail, territoires

Fiche Répartition Tâches, travail, territoires

dimanche 11 avril 2010

Cette fiche a été créée par le consortium 1 pour ses travaux de l’atelier de Ouagadougou en février 2010.

Répartition des tâches, du travail et des territoires entre hommes et femmes

Les femmes sont traditionnellement associées à la sexualité et aux tâches ménagères : elles portent les enfants, les éduquent au quotidien, prennent soin de l’alimentation et du bien-être, de la santé des autres membres de la famille, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Elles participent également à la production de biens et services et à la vie sociale familiale et locale. Les hommes se consacrent à la production de biens et services, et ils occupent généralement les espaces de décision, représentation dans les organisations et instances de pouvoir. La plupart des métiers et des activités économiques sont connotées plutôt masculines ou féminines, et les revenus des uns et des autres ne sont pas identiques.

Dans des proportions différentes, ils et elles participent aussi à la construction de nouveaux espaces, des organisations sociales, groupements, associations.

COMMENT ANALYSER CETTE DIVISION DU TRAVAIL ET DES TÂCHES ?

Une des façons d’animer une discussion de groupe autour de cette question complexe, qui doit être bien contextualisée, est de le faire autour d’un dessin collectif, appelé cartographie sociale.

Les participants et participantes du groupe, de 5 ou 6 personnes, vont représenter une situation commune ou des éléments de leur propre situation, en dessinant le contexte de leur action, les lieux (village, maison, quartier, ville, ou pays), puis y dessiner les hommes et les femmes en action :
Exemple : Le village avec les activités des femmes et des hommes, les cultures, les soins aux enfants, les moments de discussion, les autorités.
L’unité de production, avec les femmes qui y travaillent, les acheteurs, les maris, les enfants, les vendeurs de matières premières.
Chaque groupe représentera les hommes et les femmes d’une couleur différente, pour que la différence des activités et des territoires soit compréhensibles.

Les membres du groupe font des suggestions chacun leur tour et dessinent eux-mêmes ce qu’ils ou elles souhaitent voir dans le dessin, à partir de leur expérience de vie. On ne représente pas ses souhaits ou désirs, mais les choses telles qu’on les voit ou les connaît. Les débats sont aussi importants que le dessin, et le faire en s’amusant est également très constructif.

On peut ensuite utiliser ce même outil avec les mêmes personnes, à une autre étape du projet pour représenter les changements survenus.