Genre et économie en RDC : les enjeux dans un contexte post-crise

L’ACOPAD, "Action Communautaire Pour La Paix Et Le Développement", est une structure qui intervient en République Démocratique du Congo et au Rwanda, auprès de personnes vulnérables (femmes et jeunes filles rurales, femmes et filles abandonnées, veuves, analphabètes, enfants orphelins).
Sa démarche transversale permet de réaliser des actions en faveur du développement local et rural, du droit des femmes, de l’éducation et de la formation, de la sécurité alimentaire. Elle met en oeuvre des activités promouvant la non-violence et la résolution pacifique des conflits. L’ACOPAD signe ici un état des lieux des enjeux de l’empowerment des femmes dans l’économie dans un contexte spécifique, celui de pays sortant de crises à répétition et dans la nécessité sociale de reconstruire et le pays et ses citoyens.

La plupart des pays du tiers monde ont une économie faible basée sur l’agriculture.
Rudimentaire. Un grand nombre de femmes travaillent dans les champs ou sur les marchés,
ramassent du bois mort ou transportent de l’eau sans que ces activités ne soient prises en
considération dans les calculs économiques. Après analyse, nous avons constaté que les
Africains ont un taux croissant de féminisation de la main d’oeuvre mais, il s’agit d’un travail agricole de substance.

En République Démocratique du Congo, la femme occupe une place stratégique du
point de vue économique car elle s’implique dans diverses activités en vue d’accroitre le
pouvoir économique de leurs ménages. La majorité d’hommes après les guerres à répétition en République Démocratique du Congo n’ont pas de travail. Malheureusement la dignité de la femme n’est pas respectée car elle est devenue l’élément de viols et de violences.

La province du Sud Kivu a été le théâtre des guerres répétitives, de 1996 à 2002, qui
ont très profondément perturbé sa population dans son intégrité et son organisation. Elles ont aussi détruit les infrastructures routières, énergétiques, sanitaires, éducatives, socioéconomiques,…

Aujourd’hui encore, la province du Sud Kivu est abritée par quelques groupes armés
isolés qui sèment la terreur par endroits. Ces guerres répétitives ont été soutenues par
quelques pays voisins voire par quelques grandes puissances dans le but d’exploiter
sauvagement ses richesses minières. Les groupes armés isolés qui opèrent encore dans la province viennent pour la plupart des pays voisins qui s’en servent pour continuer à piller ses richesses minières.

(...)

Pour lire la suite de l’article, veuillez le télécharger.

***


Pour en savoir plus :

Contacts de l’ACOPAD

Non-violence et reconstruction en RDC avec l’ACOPAD

Genre et économie : la contribution de l’ACOPAD

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter