La mortalité maternelle : une question urgente de droits humains

A l’occasion de sa Onzième session ordinaire, le Conseil des droits de l’homme a adopté une résolution phare sur le thème « Mortalité et morbidité maternelles évitables et droits de l’homme ». Les gouvernements s’engagent à accroître leurs efforts nationaux et internationaux visant à protéger la vie des filles et des femmes. Plus de 70 États membres des Nations Unies ont co-parrainé cette résolution pilotée par la Colombie et la Nouvelle-Zélande.

Ximena Andión Ibañez, Directrice pour le plaidoyer international du Centre pour les droits reproductifs basé à New York et l’une des principales instigatrices de cette résolution, s’est entretenue avec Masum Momaya d’AWID à propos de cette résolution et de ses implications.

Pour lire l’entretien :
AWID - La mortalité et la morbidité maternelles sont désormais reconnues comme des atteintes graves aux droits humains (entretien avec Ximena Andión Ibañez)

***

Pour consulter l’article :
AWID - Le conseil des droits de l’homme reconnaît que la mortalité maternelle est une question urgente de droits humains

Pour en savoir plus :
- Une campagne intitulée "Halte aux morts inutiles : Appel à l’action sur les droits humains et la mortalité maternelle" a été lancée par l’Initiative internationale sur la mortalité maternelle et les droits humains (International Initiative on Maternal Mortality and Human Rights).
- Visitez le site de l’IIMMDH
- Consultez la publication de l’IIMMDH - Halte aux morts inutiles : Appel à l’action sur les droits humains et la mortalité maternelle

La Situation des enfants dans le monde 2009 : la santé maternelle et néonatale
84% des décès maternels concentrés en Afrique subsaharienne et Asie du Sud
Mortalité maternelle : le scandale continue

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter