La toile de l’institutionnalisation : un outil pour le diagnostic du genre

Cet outil, développé par Caren Levy du Development Planning Unit (Londres) sert à diagnostiquer dans quelle mesure l’intégration transversale du genre est en place, soit dans une organisation , un programme/projet, une région, un pays etc. Le choix du contexte/niveau à étudier dépend de l’objectif du diagnostic.

La Toile de l’institutionnalisation est un outil qui sert à diagnostiquer dans quelle mesure l’intégration transversale du genre est en place, soit dans une organisation, un programme/projet, une région, un pays etc. Le choix du contexte/niveau à étudier dépend de l’objectif du diagnostic. C’est aussi un outil qui permet de passer du diagnostic à l’action.

Pour en savoir plus sur le diagnostic, il existe un « working paper n°76 » en anglais disponible au Development Planning Unit. Pour une vue d’ensemble de la méthodologie, consultez l’article Planification et Politiques selon le "genre" du Development Planning Unit. Téléchargez la Toile en cliquant ici.

Le diagnostic couvre quatre sphères qui s’entrecoupent :

- La sphère de la citoyenneté où s’observent les relations sociales entre les femmes et les hommes dans un contexte donné, par rapport à la situation et aux institutions socioéconomiques, culturelles, religieuses etc. qui prévalent. L’objectif est de cerner les enjeux genre que les femmes et les hommes identifient elles/eux mêmes par rapport à leur rôles, leur niveau d’accès et de contrôle des ressources - endogènes et ressources des programmes, y compris la prise de décision dans le ménage et la communauté - et la satisfaction de leurs besoins. Dans cette sphère, le diagnostic porte aussi sur la constitution et sur les actions de la société civile vis-à-vis des questions de genre et sur ses relations avec les femmes et les hommes "à la base", avec la sphère politique et avec la sphère de la mise en oeuvre des programmes de développement.

- La sphère politique où s’observe la prise en compte du genre dans les messages des décideur-ses et dans les politiques mêmes, qu’elles soient nationales ou régionales, ou politiques d’organisation. La relation entre les politiques du gouvernement central, les politiques decentralisées/locales, y compris les politiques institutionnelles par ex. des bailleurs) et la société civile est un aspect important du diagnostic.

- La sphère institutionnelle dans laquelle le diagnostic fera ressortir les acquis et les manque-à-gagner en termes de procédures, d’égalité des chances dans l’institution, de compétences en genre etc. L’analyse du cycle du programme et des procédures et processus qui lui sont associés est cruciale dans cette sphère, y compris la question du suivi. Le lien entre cette sphère et la sphère politique - l’intégration du genre est-elle favorisée ou gênée par la nature de ces liens ? - de même que la sphère de la mise en oeuvre des programmes/projets complètent le diagnostic.

- La sphère de la mise en oeuvre est souvent celle qui reçoit
le plus d’attention. Il est effectivement vital de cerner dans quelle mesure les enjeux genre des femmes et des hommes "cibles" sont pris en compte dans les programmes, les méthodologies, les recherches, les hypothèses d’impact etc. et d’analyser la relation entre les interventions et les groupes de la société civile, les politiques, les élu-es et les institutions.

Comment procéder ?

Avant de commencer , assurez-vous que les personnes qui vont établir ce diagnostic préliminaire possèdent une connaissance de base des principaux outils et concepts de genre. En particulier, il est utile que les participant-es sachent manipuler les rôles-genre , les notions d’accès et de contrôle des ressources, et les besoins/intérêts genre - pratiques et stratégiques. Ces concepts de base sont accessibles dans l’article Comprendre le concept de Genre

- Commencez par créer une grande toile (par exemple sur un tableau mou, ou un grand mur recouvert de papier), installez les treize éléments et les liens entre eux.

- Pour chaque élément, répertoriez les principaux acteurs. Les mêmes acteurs/trices peuvent apparaître dans différents éléments.

- Puis, en commençant avec les éléments qui sont dans votre sphère d’influence, identifiez les problèmes et les opportunités pour l’intégration du genre dans chaque élément et/ou dans les liens entre eux, en vous servant des questions-clefs si nécessaire (voir ci-dessous).

- Notez sur des cartes les problèmes et les opportunités qui se présentent pour l’intégration du genre dans les différents éléments, et/ou dans les liens entre eux. Utilisez des couleurs différentes pour les problèmes et les opportunités pour le genre. Attention, vous ne pouvez écrire qu’un problème ou une opportunité par carte . Si vous manquez d’information, identifiez ceci comme un problème. Il n’y a pas d’ordre spécifique à suivre pour remplir la toile. C’est la discussion qui va entraîner le cheminement propre du diagnostic. N’hésitez pas à poser des problèmes/opportunités dans plusieurs sphères/éléments à la fois. Ceci vous permettra de faire ressortir les liens causes-effets et les synergies entre les éléments et les sphères et de les répertorier comme problème ou opportunité.

- Attention, il ne s’agit pas de répondre aux questions par oui/non, mais de noter sur les cartes les facteurs, ressources, acteur-trices, processus etc . qui représentent des blocages ou des leviers pour le genre. Seule cette analyse permettra de faire le point sur « où en sommes-nous » et de passer à la deuxième étape, à savoir « où voulons-nous aller avec le genre , et comment allons-nous faire ». Seul un diagnostic de départ aussi complet que possible permettra de tracer des parcours pertinents et efficaces pour l’intégration transversale du genre.

Questions-clefs pour diagnostiquer la prise en compte du genre

Les questions qui suivent sont des questions-clés pour l’institutionnalisation du genre. Elles s’appliquent aux différents éléments de la Toile de l’institutionnalisation. Elles permettent d’estimer le degré d’intégration du genre dans les secteurs concernés de l’organisation dans laquelle vous travaillez, et dans des organisations partenaires et d’orienter des actions futures visant à renforcer et à consolider l’intégration du genre.

Commencez avec les éléments dans lesquels vous êtes plus directement impliqué(e), sans oublier que pour arriver à un diagnostic-genre (analyse), il est utile de comprendre la situation par rapport au genre sous chaque élément. Aussi, pour arriver à l’opérationalisation, les seuls éléments que vous pouvez influencer directement sont ceux qui se trouvent dans votre sphère de responsabilité.

L’expérience des femmes et des hommes et leur interprétation de/réflexions sur la réalité

Cet élément s’intéresse à la situation, au vécu et à l’opinion des femmes et des hommes dans différents groupes dans le contexte étudié. La situation des femmes et des hommes selon le genre et les différences et disparités telles qu’elles sont ressenties et exprimées par les femmes et les hommes sont au coeur du questionnement.

- Quels sont les rôles, niveaux d’accès et de contrôle des ressources et les besoins-genre des femmes et des hommes dans le contexte étudié ?

- Quelles différences et inégalités existent dans ce contexte entre les femmes et les hommes, à quoi sont-elles dû, comment sont-elles perçues par les femmes et les hommes ?

- Quelles stratégies les femmes et les hommes emploient-ils pour répondre à leurs besoins-genre dans les différents rôles, et pour lutter contre les inégalités (de genre entre autre) ?

- Sur quels rôles-genre des femmes et des hommes, les programmes/projets (en place ou futurs) ont-ils/vont-ils avoir un impact, intentionnel ou non ?

- Quels besoins pratiques et/ou stratégiques (BSGs) des femmes et/ou des hommes sont actuellement satisfaits (ou non) par les programmes/projets ?

Groupes de Pression

Cet élément s’intéresse au degré d’implication de la société civile/différents groupes de pression (ONG, lobbies, groupements de consommateurs, associations etc.) représentant différents besoins et intérêts-genre dans la formulation, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques, programmes et projets.

- Quels sont les groupes de pression actifs dans le contexte ? A quel niveau ? Quelle est la relation entre ces groupes de pression et a) les femmes et les hommes à la base et b) les structures politiques représentatives ?

- Dans quelle mesure la composition de ces groupes est-elle représentative "en nombre" des différents groupes de la population (par exemple en termes de groupes d’âge, de classes sociales, ethnies et religions) ?

- Quels intérêts-genre pratiques ou stratégiques des femmes et des hommes sont pris en compte (défendus ou réclamés) par ces groupes ?

- Parmi ces groupes, lesquels sont impliqués dans la formulation, la mise en oeuvre et l’évaluation des programmes/projets ?

- Quel est le niveau de sensibilité au genre des femmes/hommes dans ces groupes ?

Structures politiques représentatives

Cet élément met l’accent sur deux questions, à savoir dans quelle mesure les structures politiques (conseil de village, municipalité, conseil régional, parlement, etc. selon le contexte) impliquées dans la formulation, la mise en oeuvre et l’évaluation de programmes et projets sont représentatives a) des intérêts de genre et b) en terme du nombre de femmes et d’hommes impliqués.

- Quelles structures politiques représentatives existent dans le contexte ?

- Dans quelle mesure la composition de ces structures est-elle représentative (par exemple en termes de groupes d’âge, de classes sociales, ethnies et religions) des électeurs/trices ? S’il y a déséquilibre en termes de genre, à quoi est-il dû ?

- Dans quelle mesure la participation politique des femmes et les hommes est-elle affectée par, ou affecte t-elle, les autres rôles : rôle reproductif (RR), rôle productif (RP) et rôle de gestion communautaire (RGC) ?

- Dans quelle mesure, et à travers quels mécanismes, les BPGs et les BSGs des femmes et des hommes à la base sont-ils pris en compte dans ces structures politiques ?

- Quel rapport ces structures entretiennent-elles avec les programmes/projets, les politiques, les groupes de pression, les femmes et les hommes à la base ? Les problématiques liées au genre sont-elles abordées dans le dialogue entre les différents partenaires/niveaux ?

Engagement politique

Cet élément s’intéresse à la volonté politique en faveur de l’intégration du genre dans votre organisation et dans des organisations partenaires.

- Dans quelle mesure existe t-il un engagement politique au sein des organisations pour l’intégration du genre dans les activités de développement ? S’il existe, qui manifeste cet engagement ?

- Quelle est l’approche de cet engagement (c-a-d quels rôles-genre, quelles ressources et quels besoins-genre des femmes/des hommes sont ciblés) ?

- Qui influence cet engagement (ex. groupes de pression, groupes de femmes de la société civile) et comment cet engagement influence t-il les politiques ?

Politique/s et planification

Cet élément concerne les politiques de votre organisation et des organisations partenaires, y compris les gouvernements.

- Il y a t-il une politique femme/genre particulière (selon, on regardera l’existence de cette politique au niveau national, ou local, au niveau d’une organisation etc.) ?

- Dans quelle mesure le genre est-il intégré dans « les autres politiques » par ex. politique sectorielle, plan de développement national, ou mission/objectifs d’une organisation ?

- Dans ces différentes politiques, quels rôles, ressources et besoins-genre des femmes et des hommes sont reconnus ?

Ressources et moyens

Cet élément traite des ressources et moyens disponibles pour le genre dans les organisations

- Quelle proportion des ressources actuelles est consacrée à l’intégration du genre ?

- Existe-il des ressources spécifiques pour l’intégration du genre ?

- Quels sont les groupes/mécanismes affectant l’allocation des ressources pour le genre ? le suivi de cette allocation par genre ?

- Dans quelle mesure les femmes, les hommes à la base contribuent-ils au financement des interventions (ex. contrepartie communautaire, travail bénévole, matériaux etc.) ? La contribution des femmes et des hommes est-elle différente/inégale ?

Responsabilité pour l’intégration du genre

Cet élément concerne l’intégration des responsabilités pour le genre dans votre organisation et les organisations partenaires.

- Qui/quels groupes sont responsables pour l’intégration du genre ? Leur mandat est-il clair, légitimé (ex. par la hiérarchie), respecté par leurs pairs ?

- Dans ces groupes, les personnes ont-elles un accès et un contrôle appropriés, des ressources, compétences etc. nécessaires pour remplir leur rôle ?

- Ont-elles accès aux instances de décision pour influencer la prise en compte du genre dans l’organisation ?

Procédures

Cet élément cherche à établir dans quelle mesure les procédures internes de l’organisation (par ex. Termes de référence, schéma des propositions de projets, indicateurs etc.) et les procédures qui gèrent les partenariats entre organisations incluent le genre.

- Dans quelle mesure les procédures et les processus du cycle du programme prennent-ils en compte le genre ?

- Dans quelle mesure les procédures/processus liées au personnel (ex. recrutement) sont-elles sensibles au genre ?

- Les procédures de partenariats facilitent-elles la prise en compte du genre ?

Développement du personnel

Cet élément concerne l’environnement dans lequel évoluent les acteurs (H et F) impliqués dans la formulation et la mise en oeuvre des politiques, programmes et projets. Dans quelle mesure cet environnement est-il sensible au genre (par exemple la formation, le recrutement, la promotion) ?

- Le genre est-il intégré dans les mécanismes en place pour le développement du personnel (formation, promotion, politique de recrutement etc.) ?

- Dans quelle mesure les besoins-genre des femmes et des hommes sont-ils été pris en compte par ces mécanismes (ex. disponibilité des femmes pour aller en formation par rapport aux responsabilités familiales) ?

- Existent-ils des interventions spécifiques pour promouvoir le genre dans les interventions, et/ou l’égalité des chances dans les institutions ?

- Il y a t-il des actions pour renforcer la capacité du personnel sur le thème « genre » ?

Méthodologie

Cet élément concerne le degré d’inclusion du genre dans les méthodologies actuelles appliquées à la formulation, à la mise en oeuvre, au suivi et à l’évaluation des politiques, programmes et projets.

- Dans quelle mesure les rôles-genre, l’accès aux ressources et leur contrôle, ainsi que les besoins-genre des femmes et des hommes sont-ils pris en compte dans les méthodologies existantes (de recherche, de formation, de mise en œuvre etc.) ?

- Existe t-il des outils/méthodologies spécifiques pour le genre ?

- Quel est l’impact de la prise en compte/non prise en compte du genre dans les méthodologies sur l’intervention (programme/projet) et son personnel, les groupes cibles etc.

Mise en place de programmes et projets

Cet élément concerne le degré de sensibilité au genre dans le processus de formulation et de mise en oeuvre (y compris le suivi) de programmes et projets.

- Quels sont les groupes (incl. femmes/hommes) des secteurs public, privé ou communautaire impliqués dans les différentes étapes de la planification des programmes/projets ?

- Dans quelle mesure les différences et/ou inégalités entre les femmes et les hommes sont-elles reconnues dans les différentes étapes ?

- Quelle est l’approche politique sous-tendant l’intervention (anti-pauvreté, efficacité, équité, empowerment) ?

Recherche appliquée

Cet élément s’interroge sur le degré d’inclusion du genre dans la recherche appliquée (par ex. études de faisabilité et évaluation) et dans la recherche "secondaire/papier" utilisée à différents stades du cycle du programme.

- Les données fournies par la recherche dans le domaine concernés sont-elles genre-sensibles ?

- Existe-il des sources de recherche et des données spécifiques sur le genre dans le domaine concerné ?

- Dans quelle mesure les méthodes de collection des données permettent-elles la participation et la prise en compte des femmes/hommes dans les programmes/projets ?

Elaboration de théories

Cet élément traite de l’élaboration des théories et/ou l’accès à l’information sur les théories sur les relations entre le genre et le développement.

- De quelles sources d’information sur le débat « genre et développement » dispose actuellement le personnel de votre organisation et des organisations partenaires ?

- Actuellement, les canaux utilisés pour la dissémination de cette information sont-ils appropriés pour la promotion du genre ?

Source à citer : Caren Levy, DPU

P.-S.

Caren Levy, Development Planning Unit

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter