Le foulard rose de Cape Town

Ce onzième forum d’AWID a voulu mettre l’emphase sur la visibilité des jeunes féministes. L’organisation des jeunes féministes a voulu marquer leur présence par le foulard rose comme symbole d’identification, ralliant les jeunes, d’interpellation de leurs aînées comme accompagnement et soutien à cette dynamique, de solidarité intergénérationnelle, de diversité de voix et d’espace pour faire entendre les voix de toutes les femmes.

La présence des 400 jeunes femmes de moins de 30 ans à cette rencontre n’est pas le fruit du hasard. C’est d’abord le résultat d’un processus de renouvellement permanent du mouvement. Madagascar n’y a pas échappé. Ceci s’est traduit par la participation de deux jeunes femmes engagées dans la lutte pour l’application des droits humains des femmes, sur les cinq membres de la délégation. C’est ensuite l’expression de l’engagement effectif des jeunes sur le terrain. Plusieurs sessions du forum, portant sur différentes thématiques, font état de leurs réalisations et de leurs combats dans le quotidien.

Cette émergence d’une nouvelle génération de militantes appelle de nouveaux défis dans le dialogue inter- et multi-générationnel au sein des mouvements de femmes. Ce dialogue est crucial dans la lutte pour les droits de la femme. Cette alliance entre les générations semble s’acheminer dans une ambiance de franche sororité. Les jeunes intervenantes appellent à la prudence en brisant le postulat selon lequel "parce qu’on est jeune, on est créatif". De leur côté, les aînées, tout en reconnaissant qu’elles peuvent elles-mêmes "constituer une source de blocage à la montée des jeunes", mettent en garde contre le risque de "trop miser sur les jeunes et d’en fabriquer des divas".

Il s’agit de reconnaître mutuellement les forces et faiblesses des unes et des autres pour y puiser des stratégies et consolider des approches pluridisciplinaires et multidimensionnelles. Il est important d’unir ses forces pour bâtir des mouvements plus inclusifs, plus solidaires dans un leadership transparent et responsable. Un transfert particulier de pratiques et de structures doit accompagner ce nouveau leadership.

Rahaingo Razafimbelo Marcelline - Mouvement pour l’égalité de genres et le dévelopement - Madagascar

Ravaozanany Noroarisoa Simone - Focus asociations développement - Madagascar

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter