Genre en action

Réseau international francophone pour l’égalité des femmes et des hommes dans le développement.

Accueil > Archives > Ressources > Enjeux thématiques > Témoignages/points de vue > Les crimes d’"honneur" : quels liens avec l’islam ?

Les crimes d’"honneur" : quels liens avec l’islam ?

mercredi 26 août 2009

A la suite de la récente tragédie à Kingston, Ontario (Etats-Unis), dans laquelle trois sœurs adolescentes afghano-canadiennes et la première femme de leur père étaient des crimes d’honneur potentiels, Yolande Geadah et Tarek Fatah s’expriment sur les liens entre l’islam et cette coutume meurtrière.

Dans son article Crime d’ "honneur", des mentalités à changer, Yolande Geadah s’exprime sur le rôle des médias dans la construction du "sensationnalisme, la généralisation et les stéréotypes" qui sont véhiculés autour d’un tel sujet.

Elle souligne la nécessité d’encourager une réflexion approfondie sur les raisons qui poussent certains hommes et certaines familles à perpétuer de tels actes de barbaries envers les femmes. La pratique est par ailleurs "tolérée dans la culture populaire et renforcée par des législations qui accordent des pénalités plus légères au meurtrier s’il invoque l’impératif de défendre l’honneur de sa famille, bafoué par les écarts de conduite de sa victime".

Les crimes d’honneur, qui trouvent leur justification dans "un certain discours religieux, réactionnaire et intégriste, obsédé par la sexualité des femmes", n’occasionnent pas "seulement" des meurtres ou des blessures irréversibles, ils reflètent une stratégie préméditée pour exercer un contrôle total sur les femmes, leur vie, leur sexualité, leurs choix, leurs désirs...

Une stratégie qui, si elle trouve aujourd’hui écho dans les propos de "personnes qui préconisent une lecture rigoriste et misogyne de l’Islam", n’a en fait rien à voir avec la religion, comme le souligne aussi Tarek Fatah dans "Comment guérir le "cancer" des crimes d’honneur". Les crimes d’honneur sont une coutume tribale qui précède de loin la religion musulmane et qui ne trouve pas de fondements dans le Coran.

Il témoigne des réactions de certains musulmans face aux crimes d’honneur, qui ne reconnaissent pas que "le fardeau de l’honneur familial et de la religion est acquis par la virginité de leurs filles et de leurs sœurs". Fardeau qui peut mener à une interprétation erronée de la religion qui donnerait aux hommes la "permission de prendre la loi en main", et donc de l’appliquer.

Toute interprétation favorable aux femmes du Coran est d’ailleurs décriée par les islamistes, qui renforcent la division des sexes et la misogynie ; deux facteurs qui expliquent justement le fait que les crimes d’honneur se perpétuent, au nom d’une religion qui n’autorise pas de telles pratiques...

***

Les auteurs :

Yolande Geadah
D’origine égyptienne, Yolande Geadah vit au Québec depuis 40 ans.
Ecrivaine, essayiste, membre associée de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et auteure de Accommodements raisonnables ; droit à la différence et non différences de droits.
Elle a fait des études en science politique et travaille depuis une trentaine d’années dans le domaine du développement international et des relations interculturelles.
Outre son plus récent ouvrage, elle a publié, chez VLB éditeur, Femmes voilées, intégrismes démasqués (1996, 2001) et La prostitution, un métier comme un autre ? (2003).
Le prix Condorcet 2007, qui souligne la contribution notoire d’une personne ou d’un organisme à la promotion et à la défense de la laïcité au Québec, a été décernée à Yolande Geadah.

Tarek Fatah
Fondateur du Muslim Canadian Congress, Tarek Fatah est aussi un écrivain, un journaliste et un animateur de télévision.
Né à Karachi au Pakistan où il a été journaliste pour le Karachi Sun et la télévision pakistanaise, il s’enfuit en Arabie Saoudite à l’arrivé du Générl Zia ul-Haq, et y vit pendant une dizaine d’années. C’est en 1987 qu’il émigre au Canada et s’installe à Toronto.
Tarek Fatah est l’auteur de Chasing a Mirage : The Islamic State or a State of Islam qui a été publié par John Wiley & Sons en 2008.

***

Pour consulter les articles :
Sisyphe - Crime d’ "honneur", des mentalités à changer
Sisyphe - Comment guérir le "cancer" des crimes d’honneur

Pour en savoir plus :
- Contre les "crimes d’honneur", une lutte pour la liberté des femmes
- Persécutions des femmes - Savoirs, mobilisations et protections
- Glossaire de la violence contre les femmes
- Corps meurtris, rêves brisés : la violence à l’égard des femmes mise à jour
- Au nom du père et du fils...

Messages