Politique et société civile : pourquoi ce fossé ?

Les relations entre les organisations de la société civile et les femmes qui ont accédé à des responsabilités politiques ne sont finalement pas si simple. Un atelier a permis de vifs mais riches échanges.

Dimanche 17 novembre, se déroule dans l’auditorium un débat sur le lien entre la politique et la société civile, animé par Mme Bisi, directrice exécutive du Fonds africain pour le développement des femmes. Côté société civile, Everjoice Wine (Zimbabwe), Solome et Iheoma Obibi (Nigeria). Côté politique, Margaret Dongo, première femme opposante (Zimbabwe), Telma Ekiyor et Rose Mensah Kuhi (Ghana). Entre les deux équipes s’organise un affrontement pacifique. Chacun en avait gros sur le cœur. Il a été reproché aux femmes politiques de ne plus se soucier du combat commun et du bien-être des autres, une fois qu’elles sont élues ou au pouvoir. Elles ont de nouveaux soucis - l’argent, l’élégance et le luxe -, alors que leurs soeurs croupissent dans la misère et se débattent tant bien que mal pour s’en sortir. Le débat est très houleux, intéressant et enrichissant car chaque équipe, organisations de la société civile comme femmes politiques, a pu prendre conscience de la situation de l’autre.

Eugénie Konan - WILDAF-CI - Cote d’Ivoire

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter