Genre en action

Réseau international francophone pour l’égalité des femmes et des hommes dans le développement.

Accueil > Archives > Intranet FSP genre > Présentation du FSP > Présentation des ONG du FSP - Afrique

Présentation des ONG du FSP - Afrique

mercredi 4 novembre 2009

Partenaires du programme AGLAE

Le programme AGLAÉ travaille avec des organisations d’appui aux activités économiques dans le secteur de l’artisanat. Ces organisations accompagnent des hommes et/ou des femmes vers la création et/ou la structuration d’activités (formations, appui à la création d’entreprise, accompagnement, renforcement organisationnel et capacités de négociation, etc.) dans des secteurs diversifiés. La nature et les modes d’intervention de ces organisations d’appui et les publics ciblés sont diversifiés selon les contextes, l’antériorité et le niveau d’expérience des acteurs, leur articulation avec des réseaux nationaux et sous-régionaux et des pouvoirs publics.

Au Bénin

- L’ACFB (Association de Caisses de Financements à la Base) est une institution de microfinance de référence offrant des services qui privilégient les femmes, elle a pour mission de faire la promotion de la femme et de la micro- entreprise.
- Femmes et Vie (AFV) est une association créée en 1995 qui a pour objectifs d’œuvrer pour l’amélioration du statut juridique et socio-économique de la femme, de contribuer à la promotion des activités génératrices de revenu des femmes, de renforcer les capacités techniques des femmes par des formations, recyclage et ateliers d’échange, d’oeuvrer pour le respect des droits de l’Homme.
- Le Groupe de Recherche et d’Action pour la Promotion de l’Agriculture et du Développement (GRAPAD), créé en 1989, intervient en milieu rural et urbain, avec pour mission principale de contribuer efficacement à l’amélioration du niveau de vie des populations démunies et à la promotion du développement intégral de l’Homme.

Ces trois organisations sont membres du Réseau Aoudaghost qui réunit des organisations du Bénin, du Togo, du Mali et du Sénégal, œuvrant pour l’insertion économique et sociale des jeunes et des femmes. Ce réseau est soutenu par Terre des Hommes France.

Au Burkina-Faso

- L’ONG ASMADE (Songui Manégré/Aide au développement endogène) est une structure Burkinabé de promotion des droits qui aide les communautés de base à traduire leurs besoins en projets concrets et réalisables. Elle a été créée en 1994, reconnue en tant qu’association en 1996 puis en 2006 comme ONG sur le plan national. Elle est membre du réseau ASTER-International. Les actions se regroupent en quatre axes principaux : la promotion de la santé par l’éducation à l’hygiène et l’assainissement, l’éducation et la promotion des mutuelles de santé ainsi que la promotion de la santé de la procréation ; l’insertion socioprofessionnelle des jeunes ; les échanges inter culturels ; la lutte contre la pauvreté par l’appui aux femmes actrices de l’alimentation de rue. Asmade intervient en matière d’insertion socioprofessionnelle des jeunes et de promotion de la santé en s’appuyant sur des approches participatives mises en pratique par le biais de formations, de rencontres, d’échanges et de l’utilisation de l’outil théâtral. Les communautés sont elles-mêmes les décideuses et les actrices de leurs projets de développement.
- La pépinière d’entreprises de Tenkodogo
- La Mairie de Tenkodogo
- Le Centre de Formation Polyvalent des Prestataires de Services d’appui aux Micro et Petites Entreprise (CFPPS–MPE), est une structure sous financement la Coopération Autrichienne, les « Amis de Djibo » et l’ONG EWA. Sa création a été inspirée par l’ONG EWA, basée en Autriche, suite aux enseignements tirés de son intervention dans le développement à la base, en particulier dans l’appui à l’émergence de facilitateurs relais en gestion .Le Centre a comme objectif général de : « Contribuer à la réduction de la pauvreté par le renforcement des capacités des prestataires de BDS en vue d’accompagner les organisations communautaires à la base, leurs institutions et leurs membres »

Au Niger

- Le Salon International de l‘Artisanat pour et par la Femme (SAFEM) est une manifestation commerciale initiée par le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat du Niger en collaboration avec le Ministère chargé de la Promotion de la Femme et l’appui de partenaires extérieurs et des acteurs nationaux du secteur de l’artisanat. La première édition fut organisée en 2000, et depuis, le salon connaît un succès croissant (503 exposantes et 30 000 visiteurs en 2005, 700 exposants et 57 000 visiteurs en 2007).
- La Section Féminine de la Fédération Nationale des Artisans du Niger (FNAN) et ses représentations régionales. La Fédération Nationale des Artisans du Niger (FNAN) est une organisation socioprofessionnelle crée le 2 Juillet 1999 qui regroupe les artisans exerçant sur le territoire de la République du Niger. Elle regroupe 79 000 artisans du Niger. La création de la section féminine de la FNAN est une recommandation issue de l’atelier femmes et artisanat tenu en 2001 à Niamey en marge du SAFEM qui est un salon international de l’artisanat pour la femme. La FNAN mobilisera les artisanes sur l’intérêt de participer aux formations techniques, et sera une des destinatrice du renforcement en matière d’approche Genre.
- Le groupement d’intérêt économique GIE – DANI (Développement de l’artisanat au Niger) réunit 13 coopératives artisanales réparties sur tout le territoire du Niger. Il comporte 227 ateliers, 2836 artisans dont 1078 femmes, 10 boutiques de vente au Niger et 6 mutuelles d’épargne et de crédit. Le GIE est géré par un conseil d’administration et dispose d’un dispositif commercial.
- Les 7 Directions Régionales chargées de l’Artisanat du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat ; elles seront les correspondantes permanentes du projet en régions et permettront d’organiser l’action. Elles seront aussi renforcées dans leurs capacités organisationnelles et seront actrices dans le processus d’intégration du genre dans le projet.
- Le ROAFA (Réseau Ouest Africain des Femmes Artisanes) doit être envisagé sur un plan sous-régional. Sa structuration et son renforcement contribueront grandement à l’émancipation des femmes artisanes des 4 pays du programme.

Au Togo

- La CAGED est une association togolaise, qui a pour mission d’assurer la promotion sociale des jeunes et des femmes par l’accès à un métier à travers la formation professionnelle. Elle intervient principalement auprès des jeunes déscolarisé-es.
- DON BOSCO est une organisation internationale, DON BOSCO Togo est basé à Kara (Nord), avec pour objectif principal l’insertion économique et sociale des jeunes les plus pauvres, à travers la formation professionnelle.
- SOTCHI est une association qui travaille principalement autour des axes suivants : scolarisation des jeunes filles, défense des droits des employées de maison, lutte contre le trafic des enfants, en proposant aux jeunes filles et aux enfants des solutions pour se prendre en charge.
- IRAD MALUK est une association qui intervient auprès des jeunes en milieu rural et urbain, autour des thématiques de santé communautaire, environnement, management des micros projets et des micros entreprises, insertion et réinsertion sociale des jeunes en difficulté Ces quatre organisations sont membres du Réseau Aoudaghost (cf. ci-dessus).