Screening gender : Changer l’image des femmes et des hommes à la télévision

Ce toolkit a été réalisé dans le cadre du projet EuroMed news, financé par l’Union européenne (programme regional ENPI Information et Communication). Il s’agit d’un mode d’emploi à destination des professionnels de l’audiovisuel sur la représentation des femmes à la télévision. Cette méthode "égalité des genres" comprend une vidéo de 77 minutes accompagnée d’un texte explicatif, en arabe.

Objectif :

Encourager une approche plus équilibrée en matière de représentation des sexes sur le petit écran. Bon nombre d’études, y compris celles menées dans le cadre de ce projet, ont montré que l’image de l’homme et de la femme à la télévision est encore le reflet de stéréotypes. Cela étant, dans la mesure où l’audience tend à se fragmenter et où elle devient par conséquent de plus en plus exigeante, il devient primordial d’éviter toute représentation stéréotypée des sexes, dans les programmes des chaînes de service public. Le rôle des organismes de radiodiffusion de service public est en effet de répondre aux attentes de toutes les tranches de la société et de leur proposer une représentation des sexes qui soit plus équitable et moins stéréotypée. Cela aura en outre l’avantage de renforcer l’attractivité des programmes vis-à-vis des téléspectateurs. Tout le monde y gagne donc !

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger le kit "Changer l’image des femmes et des hommes à la télévision"

***

Pour davantage d’informations sur les versions du kit et sur la vidéo, vous pouvez également consulter le site EuroMed-news

Télécharger

Dans la même rubrique :

1 Message

  • Pourquoi depuis 10 ans les personnage principaux de la majorité des téléfilms sont des femmes et pas à parité des hommes ? en particulier il est très étonnant de voir que presque toutes les figures d’autorité ; commissaire, procureurs, médecins sont à présent interprétées par des femmes généralement assistées d’un acolyte masculin souvent un peu moins rationnel plus tête brûlée, une situation similaire s’observe aussi dans le domaine de la publicité ou les personnages préscripteurs valorisés sont par ordre décroissant généralement les enfants, puis les femmes et finalement l’homme... Cette représentation stéréotypée enfermant à nouveau les individus dans des clichés genrés est à long terme contre-productive et nocive

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter